facebook_pixel_code
Le 1er réseau français de cuisinistes à domicile

Bien choisir son électroménager

L'électroménager dans une cuisine doit être choisi tant en fonction de son utilisation potentielle que de la décoration de la pièce

Bien choisir son électroménager

Pas moins de 202 millions des gros appareils ménagers sont en service et plus de 15 millions sont vendus en France chaque année, sur un marché de 45 marques. Face à une offre si diversifiée, il devient difficile de faire le bon choix et de trouver le meilleur rapport qualité/prix, sachant d'autant plus que le même appareil est souvent commercialisé par plusieurs marques à des prix différents. Quatre catégories de produits ménagers composent ce marché :

  • le froid : réfrigérateur, congélateur et cave à vin
  • le lavage :lave-linge, sèche-linge et lave-vaisselle
  • la cuisson : cuisinière, table de cuisson, four vapeur, micro-ondes et four à encastrer
  • la hotte : hotte aspirante et hotte décorative

Si le marché a progressé de 0.8% en 2016, il est à noter que l'encastrable connait un vif succès. Les produits innovants et les appareils ménagers connectés et intelligents sont de plus en plus présents dans nos foyers. La marque et les performances sont les premiers critères de choix des acheteurs, la durabilité, le SAV et la consommation énergétique jouent aussi un rôle important.

L'encombrement, l'ergonomie, les capacités et le design influencent aujourd'hui fortement les tendances d'achat. A l'heure des cuisines ouvertes, le style de l'électroménager doit s'intégrer avec harmonie dans la décoration intérieure.

Comment bien choisir ?

En partant du principe que nous avons tous des habtiudes et des attentes différentes, il faut d'abord se poser les bonnes questions, puis classer nos priorités.

Quel est mon budget ? Quelles fonctions j'attends de mon lave-linge, de mon four, de ma plaque de cuisson ? Est-ce que je privilégie la simplicité d'utilisation ou la technicité ? Sur quel produit faut-il être le plus vigilant pour la consommation énergétique ? L'appareil n'est-il pase trop bruyant pour l'intégrer dans ma pièce principale ? De quelle place est-ce que je dispose ?

Tous ces critères sont importants, mais à tarif équivalent, choisir des équipements les moins énergivores allégera votre budget. De A+++ à D, les étiquettes de consommation sont maintenant très explicites. Les décibels sont généralement indiqués et les marques ont l'obligation d'afficher la durabilité des appareils, c'est-à-dire le nombre d'années pendant lesquelles les pièces détachées seront disponibles et il faut en tenir compte car réparer est souvent plus économique que de racheter.

Les garanties, normes et labels sont des critères de qualité supplémentaires. Sécurité, conformité, respect de l'environnement sont aussi des informations à vérifier avant un achat.

Pour le design, c'est une affaire de goût et d'agencement : l'électroménager encastrable s'intègre plus facilement à une nouvelle déco et permet d'optimiser l'organisation. Une rénovation de cuisine est souvent l'occasion de renouveler les équipements, mais il n'y a pas d'obligation, c'est l'avantage du sur-mesure. En se déplaçant à domicile, nos concepteurs-agenceurs tiennent compte de l'existant et adaptent leurs propositions à vos attentes et à votre budget.

Le four à chaleur tournante

Pour cuire, rôtir, griller, gratiner... le four est souvent utilisé en cuisine et la chaleur tournante reste la cuisson qui convient à tous pour son homogénéité. Elle permet de préparer plusieurs plats en même temps sans transfert de goût ou d'odeur. En effet, à 180°C, les huiles et les graisses ne brûlent pas, ce qui est aussi meilleur pour la santé. Les tartes et gratins, ventilés à basse température, cuisent de façon homogène tout en garantissant le gratiné du poulet par exemple.

Si vous souhaitez profiter d'innovations techniques, de nombreuses options pour les fours sont disponibles sur le marché, comme le séparateur de cuisson, la sonde à viande, les rails télescopiques ou la porte rétractable.

La table à induction

Pour la table de cuisson, si l'induction est un peu plus chère à l'achat qu'une plaque de gaz, elle présente de nombreux avantages. Faire bouillir deux litres d'eau ne prend par exemple que 4min45 contre 8min18 au gaz. La consommation d'énergie de la table à induction est donc moins importante : 225Wh au lieu de 390Wh. Le maintien au chaud est plus facile : la précision du ralenti permet de stopper la cuisson et pour les gourmands, faire ramollir le chocolat sans le cramer est un vrai secret de pâtissier. Plus facile à nettoyer, la plaque à induction est aussi moins dangereuse pour les enfants qui ne risquent pas de s'y brûler. De nombreux modèles existent à 2, 3, 4 ou 5 zones voire même en version extensible, et d'autres mixent les deux systèmes de gaz et induction sur la même table de cuisson.

La hotte

Enfin, la hotte a dorénavant une place prépondérante dans la cuisine. Si ses fonctions sont encore quelques fois décoratives, son utilité n'est plus à démontrer et se caractérise en plusieurs points, les "7E" :

  • empêcher les odeurs de se propager dans l'habitation
  • expulser l'humidité pour ne pas avoir de condensation
  • éliminer les graisses
  • enlever ou réduire fortement les bruits de ventilation
  • éclairer le plan de travail et de cuisson
  • extraire le minimum d'air pour ne pas dépenser trop
  • esthétique, la hotte doit s'accorder au style de votre cuisine

Les concepteurs-agenceurs Cuisines RAISON sont qualifiés pour vous conseiller et vous accompagner dans vos choix d'équipement d’électroménager. Notre plateforme multi-marque leur permet de sélectionner avec vous le matériel adapté à vos besoins, votre projet et votre budget. Informés des nouveautés et des innovations du marché, ils savent intégrer à leur proposition la technicité qui peut faciliter votre quotidien. C'est aussi cela la notion de service à domicile.

Inspirez-vous en vous abonnant à notre Lettre tendance